mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Twitter : @LesEnR - Linkedin : @Vizea
Accueil > Actualité > Actualités > Usage du numérique et impact environnemental

Usage du numérique et impact environnemental

La consommation d’énergie du numérique est aujourd’hui en hausse de 9% par an. Ce résultat est issu du rapport LEAN ICT pour une sobriété numérique, publié le 04 octobre 2018 par l’association The Shift Project soutenu par l’Agence Française de Développement et la Caisse des Dépôts. Ce rapport a été piloté par des universitaires, des professionnels et des experts du secteur.

Eléments de contexte

Aujourd’hui perçu comme un levier de développement économique et social, le numérique est également souvent mis en avant comme une opportunité technologique indispensable pour relever les défis environnementaux encore rappelés par le dernier rapport du GIEC sur le changement climatique.

Néanmoins, le numérique qui s’immisce peu à peu dans tous les aspects de la vie sociale (villes, transports, loisirs, alimentation, énergie etc…) génère des impacts environnementaux directs et indirects de plus en plus importants et souvent sous-estimés.

Principaux résultats du rapport

  • Le développement du numérique génère une augmentation de 9% par an de la consommation énergétique du secteur, non compatible avec les objectifs de l’Accord de Paris.
  • L’usage massif du numérique accroit la tension sur la production électrique et l’exploitation des matières premières, métaux rares notamment.
  • La part du numérique dans les émissions de gaz à effet de serre a augmenté de moitié depuis 2013, soit environ 450 millions de tonnes.
  • L’usage vidéo et la multiplication des renouvellements des périphériques numériques sont les principaux facteurs d’inflation de l’empreinte énergétique.
  • La surconsommation d’énergie liée à l’usage du numérique est majoritairement le fait des pays développés : en moyenne, un américain consomme 140Go de données par mois contre 2Go pour un indien.

Quels leviers pour limiter l’impact environnemental du numérique ?

Le rapport propose une définition de la sobriété numérique : acheter des équipements les moins puissants possibles, les changer le moins souvent possible et réduire les usages énergivores superflus.

L’impact environnemental de la transition numérique dépend principalement des usages.Réduire cet impact passera par un questionnement collectif sur notre rapport au numérique.

Pour plus de détails, le rapport LEAN ICT, Pour une sobriété numérique est disponible gratuitement

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn