Tel : +33 1 57 19 50 06 - mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Twitter : @LesEnR
Accueil > Wiki LesEnR > L'énergie durable > Maîtrise de l'énergie > Audit énergétique bâtiment

Audit énergétique

LesEnR se propose d’accompagner les Maitres d‘Ouvrage, publics comme privés, dans la réalisation des audits énergétiques de leurs bâtiments, démarche préalable et indispensable à une rénovation énergétique efficace.

Un contexte réglementaire en évolution

Au niveau européen, le «paquet climat -Negawatt1énergie» adopté en 2008 fixe comme objectif l’atteinte des « 3 fois 20 % » pour 2020 : réduire de 20% les émissions de GES, améliorer de 20% l’efficacité énergétique et porter à 20% la part des énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie (23% pour la France). 
La France s’est quant à elle engagée en 2005 (loi POPE) puis en 2009 (loi Grenelle 1) à diviser ses émissions de GES par 4 d’ici 2050 – c’est que l’on appelle le « Facteur 4 ».

Le secGrenelle-environnementteur du bâtiment est le premier secteur consommateur d’énergie en France (43 %) et le deuxième émetteur de gaz à effet de serre d’origine énergétique (29 %) après le transport.
Sur la période de 1990 à 2010, le bâtiment a connu une évolution de ses consommations énergétiques de 20 % et de ses  émissions de gaz à effet de serre de 17 % alors que le parc s’est lui accru de 17 %. 

Par ailleurs, l’application du « facteur 4 » au secteur du bâtiment, dans le cadre de la construction ou de la réhabilitation, est d’ores et déjà envisageable compte tenu des moyens de conception et des solutions techniques disponibles et à des coûts accessibles. Des niveaux de performance de moins de 50 kWh  d’énergie primaire par m² de surface hors œuvre nette pour les logements neufs, moins de 80 kWh énergie  primaire pour le tertiaire ou encore les logements en réhabilitation correspondent au standard recherché. 

L’audit énergétique, une démarche d’aide à la décision

Reglementation thermique

Les audits énergétiques des bâtiments existants s’inscrivent dans ce contexte. Ils constituent un outil d’aide à la décision pour les maîtres d’ouvrage, leur permettant d’établir un schéma directeur sur la programmation des investissements d’amélioration intégrant des préoccupations à court, moyen et long termes.

L’audit éneEtiquettesrgétique doit permettre, à partir d’une analyse détaillée des données du site, de dresser une proposition chiffrée et argumentée de programmes d’économie d’énergie et d’amener le Maitre d’Ouvrage à décider des investissements appropriés. 

L’audit énergétique est un préalable. Préalable à l'avant projet sommaire, préalable à la mission d'ingénierie, préalable à la mise en place d'une comptabilité énergétique. Il aide le Maitre d’Ouvrage à décider, en connaissance de cause, chiffres en main, du programme des interventions que nécessite son site.

Nouvelle obligation pour les grandes entreprises

Les entreprises dont l'effectif excède 250 personnes, ou dont le chiffre d'affaires dépasse 50 millions d'euros, ou dont le total de bilan excède 43 millions d'euros, devront réaliser un audit énergétique de leurs activités avant le 5 décembre 2015. L'audit devra être renouvelé ensuite tous les quatre ans. Le décret 2013-1121 du 4 décembre 2013 qui fixe ces seuils est paru le 7 décembre 2013 au Journal officiel.
Cette obligation résulte de la directive du 25 octobre 2012 relative à l'efficacité énergétique. Elle a été transposée par la loi portant diverses dispositions d'adaptation au droit de l'Union européenne dans le domaine du développement durable (Ddadue).
Un deuxième décret mettant en œuvre cette obligation est encore attendu. Il doit notamment définir les modalités de reconnaissance des compétences et de l'indépendance des auditeurs, ainsi que les modalités de transmission des données de l'audit à l'Administration.

Zoom sur les copropriétés

Selon les articles R134-14 à R134-18 du Code de la construction et de l'habitation créés par le décret n°2012-111 du 27 janvier 2012, un audit énergétique doit être réalisé avant le 1er janvier 2017 dans certains immeubles en copropriété équipés d'une installation de chauffage collectif ou d'une climatisation collective. Cet audit vise notamment à établir le classement énergétique du bâtiment et à apporter des propositions de travaux destinés à améliorer sa performance énergétique. L’arrêté d’application du 28 février 2013 rend opérationnel cet audit et fixe ses modalités de réalisation.

Décret n° 2012-111 du 27 janvier 2012 relatif à l'obligation de réalisation d'un audit énergétique pour les bâtiments à usage principal d'habitation en copropriété de cinquante lots ou plus et à la réglementation thermique des bâtiments neufs

Arrêté du 28 février 2013 relatif au contenu et aux modalités de réalisation d'un audit énergétique

Notre méthodologie d’audit énergétique

La méthodologie développée par les thermiciens et les énergéticiens du cabinet LesEnR est conforme au « cahier des charges – audits énergétiques dans les bâtiments » de l’ADEME dans sa version du 29 février 2012. Il ne s’agit donc en aucun cas d’un pré-diagnostic énergétique.  Cette étude se décompose en 4 phases :

methodo audit

Phase 1 - État des lieux détaillé :

  • Recueil des informations,
  • Visite sur site et interview des intervenants,
  • Caractérisation des locaux en fonction des facteurs climatiques extérieurs et intérieurs,
  • Description détaillée du bâti et des installations,
  • Examen des modes de gestion des énergies.

Phase 2 - Bilans énergétiques et préconisations :

  • Analyse critique de la situation existant,
  • Bilan énergétique global du site avec calcul des consommations réelles via la méthode DJU ou une Simulation Thermique Dynamique notamment pour le chauffage et la climatisation,
  • Calcul des consommations réglementaires,
  • Énumération des améliorations possibles,
  • Analyse de l’impact énergétique et environnemental des préconisations, poste par poste.

Phase 3 Scénarii d’améliorations, selon différents objectifs (RT 2012, BBC Rénovation, facteur 4, BEPOS…) :

  • Description détaillée des interventions à mettre en oeuvre,
  • Comparaison entre les consommations, avant et après travaux,
  • Evaluation des réductions d’émissions de gaz à effet de serre,
  • Gisements d’économies sur chacun des postes et globalement.

Phase Analyse financière faisant ressortir, pour chaque scénario :

  • Le coût prévisionnel des travaux,
  • Le coût d’exploitation pour chacun des usages,
  • Le coût d’entretien des installations (P2),
  • Le coût de renouvellement prévisionnel du matériel,
  • Le temps de retour prévisionnel de l’investissement.


A la suite de ces analyses et de la livraison de l’audit énergétique, LesEnR se propose de poursuivre son accompagnement, selon les besoins du Maitre d’Ouvrage, pour des expertises telles que :

  • L’accompagnement à la mise en place d’un système de suivi des consommations énergétiques,
  • La formation et la sensibilisation des occupants du site audités,
  • L’accompagnement à la réalisation des travaux d’amélioration de la performance énergétique, préconisés lors de l’audit énergétique.
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn